Mirabeau
Comte de
(1749 - 1791)

Né à Le Bignon, aujourd’hui Le Bignon-Mirabeau dans le Loiret en 1749, mort à Paris en 1791, Mirabeau est issu d’une famille de la noblesse provençale, d’origine italienne.En 1789, il est élu aux États généraux par le Tiers Etat d’Aix-en-Provence. Mirabeau un noble est élu par les représentants du peuple. Mirabeau se montre un très grand orateur : il est populaire dans la France entière.
« Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes ».
Partisan d’une monarchie constitutionnelle, il essaye de concilier ses théories avec les principes révolutionnaires, en défendant le droit de veto absolu en faveur du pouvoir royal. Il essaye d’accéder au ministère le 7 novembre 1789, une partie de l’Assemblée vote contre lui, une loi interdisant aux députés d’être ministres. Qu’a cela ne tienne, il intrigue auprès de Louis XVI afin de devenir son conseiller. Malgré ce double jeu , Mirabeau est élu président de l’Assemblée nationale le 30 janvier 1791.