Valmy
Patrie en danger
Hoche
Carnot
Soldats de l'an II
Bataille de Fleurus
Carnot portrait
Fin de Robespierre
la Terreur
Comité de Salut Public
Tribunal revolutionnaire
Robespierre
Robespierre portrait
















Correction Révolution inscription

L'Assemblee Legislative Révolution Française
L'Oeuvre de la Révolution Française




Chronologie de la Révolution
La Révolution française
La Convention Révolution française
Les Etats Generaux 1789
L'Assemblee Constituante Révolution Française
L'Assemblee Legislative Révolution Française
L'Oeuvre de la Révolution Française
Les Etats Generaux 1789







Chronologie de la Révolution






Téléchargement

Révolution en péril

Révolution victorieuse

La Terreur

RETOUR

La 1ère Répuplique

LA CONVENTION 1792-1795

CHAPITRES

La première République

Louis XVI
prisonnier
du peuple
de Paris

L’exécution du roi
1793

En septembre 1792, le peuple de paris (les Sans culottes), qui craint l'invasion ennemie se rend dans les prisons ou les gens suspects de sympathie pour le roi étaient enfermés. Pendant quatre jours, ces suspects sont massacrés. Les biens des émigrés sont confisqués. La nouvelle assemblée, la convention, élue au suffrage universel, proclame la première République (le 22 septembre 1792). Elle décide le procès du roi emprisonné depuis le 10 août 1792. Il est reconnu coupable de trahison; on a retrouvé des lettres qu'il écrivait aux rois en guerre contre la France. Il est jugé, condamné à mort et guillotiné le 21 janvier 1793.


  

La révolution en péril


Le roi exécuté, tous les souverains d'Europe se liguent contre la France. Tous les jeunes Français doivent partir soldats pour défendre la patrie en danger au son de la Marseillaise .Certaines régions de France, comme la Vendée, se révoltent. Les paysans sont hostiles à l'armée révolutionnaire. Ils veulent rester fidèles à la religion catholique. L'armée prussienne marche sur la capitale. Deux généraux français : Kellermann et Dumouriez arrêtent l'invasion en Champagne, à Valmy (20 septembre 1792). C'est la première victoire française. Les troupes françaises pénètrent en Belgique et battent les Autrichiens à Jemmapes (6 novembre 1792). Les troupes françaises occupent toute la Belgique, la Savoie, le compté de Nice, la rive gauche du Rhin et " libèrent " les peuples dominés par leurs rois.

La bataille de Vamy
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Le départ des volontaires
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La Révolution victorieuse.



Carnot

Le général
Hoche

La bataille
de Fleurus

Soldats
de la
République

Cliquer sur les images

Cliquer sur les images

Tous les souverains européens déclarent la guerre à la France. En février 1793, il faut lever 300 000 hommes. En août 1793, c'est la levée en masse pour résister contre tant d'ennemis. Un membre de Comité de salut public, Carnot organise l'armée révolutionnaire, en mêlant les nouveaux soldats : jeunes et inexpérimentés, avec les soldats de métier  de l'ancienne armée royale. Il fait confiance à de jeunes officiers pleins d'ardeurs comme Moreau général à 23 ans ou à Hoche général à 25 ans. Il s'occupe de vêtir et d'alimenter une armée qui arrive à dépasser un million d'hommes, mais des soldats vont encore nu-pieds.
La méthode est efficace. A l'intérieur des villes royalistes comme Lyon et Toulon sont ramenées à la raison. En Vendée, les paysans sont battus. Les frontières du Nord et l'Est de la France sont dégagées : le 26 juin 1794, la victoire de Fleurus en Belgique porte un coup décisif aux Autrichiens et aux Prussiens. En 1795, tous les pays sauf l'Autriche, signent la paix avec la France.


  

La Terreur


Cliquer sur les images

Robespierre

Cliquer sur les images

Tribunal
révolutionnaire

La
Terreur

Comité de Salut
Public

Robespierre

La fin de Robespierre

Tous les révolutionnaires ne sont pas d'accord entre eux; Certains les Girondins (ils viennent du département de la Gironde) voudraient arrêter la révolution. D'autres, les Montagnards, avec à leur tête un homme d'une grande énergie, Robespierre, veulent poursuivre la lutte. Les Montagnards l'emportent, par la force, en faisant arrêter les Girondins en juin 1793
Robespierre crée le comité de salut public formé de 12 députés. En fait, pendant un an, il gouverne seul. Dans toutes les villes, on arrête les suspects, souvent des gens du peuple, on les fait passer devant le tribunal révolutionnaire et on les exécute après un jugement rapide. C'est
la terreur, rien qu'a Paris en juin et juillet 1794, 1376 personnes sont exécutées.
Beaucoup de députés ont peur pour leur vie, le 27 juillet 1794, ils font arrêter Robespierre et ses amis qui sont exécutés le lendemain.
La Révolution est terminée. La guerre et les conquêtes donnent de plus en plus d'importance aux militaires.



  

LES TEMPS MODERNES

VOIR AUSSI

SOMMAIRE  HISTOIRE

LA REVOLUTION FRANCAISE           LA REVOLUTION FRANCAISE           LA REVOLUTION FRANCAISE

Atlas historique

Frise historique

Galerie de portraits

Lexique

Quiz

Textes et documents

Téléchargement

Géographie

Sciences

Maîtrise de la langue

Mathématique

Accueil

Histoire

Anglais

Téléchargement

Questions

Quizz

Contrôle
et
Corrections

Les textes

S’inscrire

Résumé

L’Assemblée Législative

L’oeuvre de la Révolution

Le XVIII éme siécle

La Renaissance

Le siècle de Louis XIV

Le Premier Empire

Chronologie

Sommaire

La Convention

Les Etats Généraux

L'Assemblée Constituante.

L'Assemblée Législative

L'oeuvre de la révolution

La France en 1789

Carte des gabelles

Départements 1791

France 1793

République en danger

France: la Révolution

Les révolutionnaires I

Les révolutionnaires II

Chronologie

LES TEMPS MODERNES

Mort de Louis XVI

Député Montagnard

Appel des condamnés

Exécution de Louis XVI

La Terreur